Rafraichissement adiabatique

Schéma de principe rafraichisseur adiabatique

Qu’est ce que le rafraichissement adiabatique ?

Le rafraichissement adiabatique, également appelé refroidissement adiabatique,  est une technique de rafraichissement d’air bioclimatique par évaporation qui n’utilise aucun fluide frigorigène et qui nécessite une très faible consommation d’énergie. Cette technique qui préserve l’environnement valorise fortement l’utilisateur en terme d’image (comportement eco-responsable) et présente ainsi une valeur ajoutée importante pour la communication et la valorisation de l’image de l’entreprise.

Il repose sur un principe simple : pour s’évaporer l’eau demande de l’énergie (il faut environ 2500 kj par kilogramme d’eau évaporée), ce qui contribue au refroidissement de l’air. Les calories qui se trouvent dans l’air (la chaleur sensible) sont transformées par le phénomène d’évaporation en humidité (chaleur latente). Ainsi 1,45 kg qui va s’évaporer, va absorber environ 1 kW de chaleur de l’air. C’est ce qu’on appelle le refroidissement évaporatif ou refroidissement adiabatique.

Le principe d’un rafraichisseur adiabatique, (également appelé refroidisseur adiabatique) est donc très simple : aspiré au moyen d’un ventilateur, l’air chaud extérieur passe au travers d’un média constamment humidifié. En s’évaporant l’eau absorbe la chaleur, refroidissant ainsi l’air qui peut alors être soufflé dans le local à rafraîchir, puis extrait au moyen de tourelles ou via les ouvrants du local. L’eau est atomisée, il n’y a donc ni gouttelette ni brumisation.

Le refroidissement adiabatique des locaux tertiaires de grand volume doit répondre à des besoins spécifiques compte tenu des volumes à traiter et de la puissance à installer pour lesquelles des techniques de climatisation de type détente direct ou eau glacée s’avèrent peu adaptées
Le rafraichissement adiabatique est une technique de rafraichissement industriel qui permet d’abaisser la température du local de 6° à 8°C en moyenne (selon le dimensionnement de l’installation et les conditions hygrométriques extérieures) par rapport à la température extérieure. Cette technique offre de nombreux avantages :

– un confort inégalé sans aucun phénomène de déshydration (pas de dessèchement des trachées);

– des budgets d’investissement très compétitifs par rapport aux techniques de climatisation traditionnelle (structure légère ne nécessitant aucun renfort de charpente, aucune modification des abonnements EDF en raison de la faible consommation électrique etc.);

– des budgets d’exploitation exceptionnels : moins de 0,50€ par jour et par appareil (modèle de 10 800 m3/h).

Afin de pouvoir assurer le chauffage et le rafraichissement dans les meilleures conditions de confort et d’exploitation, on combinera le système de refroidisseurs adiabatiques avec des aérothermes gaz ou des roof top gaz Exeltec selon les deux options suivantes :

– rafraichisseurs adiabatiques indépendants REXHL (hélicoïdes haut rendement), REXH (hélicoïdes) et REXC (centrifuges) avec aérothermes gaz XG ou XC ;

– Roof top gaz (unités de toiture extérieure) combinés à un ou plusieurs rafraichisseurs adiabatiques ;

Le rafraichissement adiabatique est une technique de rafraichissement particulièrement adaptée pour le rafraichissement des serres et des jardineries. En effet cette technique de rafraichissement industriel bioclimatique permet de traiter les apports considérables liés aux importantes surfaces vitrées tout en maintenant des conditions de productivité optimale et en réduisant au minimum le risque de pertes d’exploitation:

– Les opérateurs travaillent dans un environnement confortable grâce aux traitements efficace des apports et à un maintien de l’hygrométrie qui ne dessèche pas la trachée (aucun phénomène d’angine d’été). Les pauses et l’absentéisme sont réduits au minimum et l’environnement social est apaisé;

– Le niveau d’humidité nécessaire à la conservation et au développement des végétaux est maintenu grâce à une régulation sur l’hygrométrie qui permet de maintenir le minimum hygrométrique qui aura été défini par le service qualité et les responsables de la production. On maintient ainsi un haut niveau de productivité en limitant au maximum les pertes d’exploitation.

Le rafraichissement adiabatique est également très efficace pour le rafraichissement de locaux tertiaires aussi divers que les show room automobiles, les locaux d’exposition, les surfaces de vente, les aires d’autoroutes, les gymnases et les salles d’activité sportives.

Documentation

Retour en haut