Chauffage industriel

L’activité industrielle est liée à la fabrication, la production, l’assemblage, la manutention. Le chauffage industriel demande la prise en compte de certains critères ainsi que le respect de la réglementation en vigueur. Notre expertise et nos produits sauront répondre à toutes les configurations et vous apporter des avantages réels en matière de consommation.

Quels critères prendre en compte pour le chauffage industriel ?

Nous vous proposons des solutions innovantes, fiables et économiques tout en ayant le souci de la préservation de l’environnement dans le respect des textes réglementaires émis par le Grenelle Environnement sur la réglementation thermique.

Rendre l’environnement de travail confortable en créant une qualité de l’air agréable sans oublier de sauvegarder dans les meilleures conditions les matériels, produits et équipements d’une entreprise, tels sont les objectifs que l’on assigne au chauffage d’un grand bâtiment.

Pour y répondre correctement il convient de prendre en compte de nombreux critères.

Les premiers concernent le bâtiment lui-même : s’agit-il d’une construction lourde ou légère ? Le bâtiment est-il neuf ou ancien ? Bénéficie-t-il d’une bonne isolation ? Quel volume ? Quelle hauteur ? Le renouvellement d’air est-il mécanique ou naturel ? Les seconds concernent l’activité qui y est effectuée. Quel type d’activité ? Quels sont les besoins thermiques pour qu’elle soit exécutée au mieux ? Les employés sont-ils assis ou debout ? En mouvement ou statiques ? Existe-t-il des risques d’incendie, d’explosion ou de réaction chimique ?

Autant de conditions que notre réseau de Stations Techniques Agréées, installé sur l’ensemble du territoire, sera à même d’examiner avec vous pour trouver la solution la mieux adaptée à votre configuration avant, pendant et après l’installation de votre chauffage sur site.

Quelles sont les techniques de chauffage industriel les mieux adaptées ?

Deux techniques sont utilisées pour le chauffage des grands locaux :

La technique par air chaud, ou à convection, est particulièrement bien adaptée aux bâtiments moyennement à bien isolés, d’une hauteur faible à moyenne et étanches, pour éviter les déperditions. Il s’agit d’un échange de calories entre un échangeur (qui peut être chauffé par gaz direct avec des aérothermes à gaz ou par un fluide caloporteur avec des aérothermes à eau) et de l’air repris (ou neuf) qui passe à travers cet échangeur pour être réchauffé.  Les courants d’air doivent donc être peu nombreux.

La technique par rayonnement (gaz direct avec les tubes radiants gaz ou fluide caloporteur avec les panneaux rayonnants eau chaude) consiste à chauffer un tube émetteur qui diffusera les calories par rayonnement. Cette technique s’adapte bien à des bâtiments de moyenne à grande hauteur.

Concernant le chauffage par air chaud on distingue deux techniques :

La technique décentralisée à gaz (aérothermes à gaz, générateurs d’air chaud, unités de toiture réversibles) a pour avantage principal des coûts d’exploitation limités (pas de déperdition due aux fluides caloporteurs (eau chaude/eau froide) et la possibilité de programmer le chauffage de certaines zones.

La technique centralisée avec fluide caloporteur offre quant à elle la possibilité d’une maintenance centralisée sur un seul appareil de production (chaudière).

D’autre part, ce sont des appareils qui peuvent être installés même dans des endroits où les appareils au chauffage direct ne seraient pas autorisés.

Comment optimiser les performances énergétiques de vos appareils ?

L’efficacité d’un chauffage industriel de type aérothermes à gaz ou tubes radiants à gaz, peut être optimisée avec l’utilisation de solutions combinées :

La diffusion par gaines textiles permet d’optimiser la diffusion de l’air chaud et de limiter les phénomènes de stratification pour un meilleur confort et une plus faible consommation.

L’utilisation de destratificateurs thermostatés permet de récupérer les calories en partie haute du bâtiment et d’augmenter le taux de brassage ce qui limite la consommation et augmente le confort.

Les rideaux d’air permettent de créer une séparation climatique avec l’extérieur ou entre deux volumes. Ils empêchent la pénétration de l’air froid dans un espace et préservent ainsi l’apport calorique à l’intérieur du volume chauffé. Ils sont aussi efficaces contre les mauvaises odeurs (gaz d’échappement, pollution), les poussières et les insectes. Cette séparation climatique entre deux espaces permet de préserver le confort et génère des économies d’énergie.

Un chauffage industriel par aérothermes à gaz ou par tubes radiants gaz peut également être combiné de façon très efficace avec des rafraichisseurs adiabatiques évaporatifs  pour assurer un rafraichissement efficace et économique des grands volumes en période estivale.

Retour en haut